capteur énergie

Répondre
fox57
Messages : 2
Enregistré le : 22 avr. 2012, 17:26

capteur énergie

Message par fox57 » 22 avr. 2012, 18:00

Bonjour,
Connaissez-vous ce type d'appareil et qu'en pensez- vous?
http://www.solarventi.fr/generelt/energifang.htm

Vincent Sch
Messages : 111
Enregistré le : 12 avr. 2015, 20:21

Re: capteur énergie

Message par Vincent Sch » 16 avr. 2015, 13:35

Ou comment transformer un PAC eau/eau en air eau. :lol:

J’exagère un peu mais on n’est pas loin de la réalité. :D

Ce système permet peut être de compenser un captage horizontal mal dimensionné ou s’il y a des soucis de place. Ou encore dans des régions ou la température hivernale reste positive. (Proche des océans et mer) Non ?

L’idée de sous dimensionnement du capteur enterré est conforté par les courbes annoncées. Sans ce système, je descends le capteur horizontale jusqu’à -5°C et il ne remonte qu’à +5°C en été. Dans mon cas, je n’ai jamais observé des températures aussi basses. Et vous ?

Malgré l’utilisation d’un capteur solaire qui permet de monter l’eau à des températures de l’ordre de 100°C . Eau que j’envoie dans la nappe puisque mes besoins en ECS sont faibles en été, je n’arrive pas à dépasser les 20°C. Ici on nous montre des températures de plus de 20°C . La encore cela me conforte dans l’idée que le capteur horizontal ne doit pas être immense puisqu’il sature à des températures plus hautes.

L’idée me plait s’il s’agit de créer un enclot et de trouver une utilité active à cet enclos.

L’idée me plait beaucoup moins en utilisation hivernale sévère. Il faut absolument thermostater la mise en service ou non de ce système sinon son effet va être néfaste. Imaginons en plein hivers par -15°C dehors, plus un peu de vent. Nous voilà équipé d’un parfait échangeur air /eau qui pourrait refroidir rapidement la nappe enterrée sous le sol. Je n’ai jamais réussi à passer sous les 1°C sur l’eau en retour du capteur , et cela avant que je n’équipe mon installation du système de régénération solaire. Donc faire passer cette eau qui n’a plus que 1°C à travers ce système ne me semble pas idéal. On va avoir droit à de l’eau plutôt proche des -10°C

De plus, il faut, à mon avis, équiper ce système avec des vannes d’isolement motorisées si on ne veut pas voir se développer un thermosiphon entre le capteur nappe à 2°C et ce capteur à -15°C. La delta T risque d’être suffisante pour créer un thermosiphon qui va « vider » le capteur enterré. Non ?

Par contre, utiliser ce système pour régénérer le sol en inter saison, pourquoi pas. Je reste quand même persuadé que le retour sur investissement est plus long que celui d’un véritable capteur solaire qui travaille lui sur le flux solaire alors que celui-ci travaille plutôt sur la température ambiante de l’air qui est soufflé à travers cette structure. L’effet du soleil est négligeable puisqu’il n’y a pas de vitrage ni d’isolation derrière pour conserver le flux solaire.

Dans mon cas, une PAC ERIX 101 donc environ 10kW avec 9,2m² de capteur solaires à comparer avec les 9kW de PAC associée aux 24m² de surface de ce capteur
A mon avis, le retour sur investissement doit être plus long qu’un vrai capteur solaire qui au moins pourra servir pour préparer l’ECS tout en aidant à la régénération du sol. Le cout des 24m² de capteur sont a comparer avec les 9,2m². Pour le reste, il faut dans les deux cas, un système de gestion, un circulateur, des tuyaux pour raccorder et des vannes d’isolement automatisées.

Qu’en pensez-vous ? Suis-je à l’ouest ?

A plus

Vincent

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité